Gemini de multiplex: montage en images

Appréciation moyenne:  / 10
Très mauvaisTrès bien 

Le Gemini de multiplex: montage en images

après mon premier modèle, l'easystar, que j'ai reçu pratiquement fini, j'ai eu envi de progresser un peu en trois axes avec un modèle facile à construire et à piloter.

J'ai choisi le Gemini de multiplex.

Cete fois, il va falloir que je le monte moi-même, ça fait aussi parti de l'apprentissage.

Pas de photos de la boîte reçue ou de son contenu, beaucoup de sites le font déjà.

Voici malgré tout un lien vers la notice de montage du Gemini en français (pages 9 à 14), que je vais essayer de suivre, en parallèle à la lecture des articles suivants:

Le matériel complémentaire

pour monter le gemini, il faudra de la colle. Après moultes recherches sur le Web, j'ai acheté de la colle chez HK:

Colle evolite ca460 utilisée

le tube vaporisateur à gauche est un activateur acheté en même temps, qui permet des prises très rapides, dans la seconde, faut pas se louper...

Tout ce petit monde va très bien pour coller le gemini, ne faisant rien fondre.

On peut aussi utiliser cette glue medium pour du depron ou équivalent, du coroplast aussi, sans problème.

Avec ça, prévoir des cutters, un chiffon pour essuyer si on met trop de colle, un niveau, une grande règle, des pinces en plastique de toutes les tailles, du papier de verre etc.

L'électronique choisie

 

Moteur:

après recherches, discussions etc, j'ai choisi un moteur électrique qui donnera de la traction mais pas forcément beaucoup de vitesse.

Voici celui que j'ai retenu:

Moteur Turnigy aerodrive xp sk3536-910

 

Axe moteur: 4mm
Poids: 112g
Puissance: 310w
ESC: 30A
Cell count: 3~4 Lipoly
Hélices suggérées: 10*7, 11*8.5, 12*5
Equivalence thermique: .30 to .40 glow engine

C'est un brushlesse de 910kv, qui tournera une hélice APC de 11x5.5 et son propsaver au départ:

 

Hélice APC 11x5.5

 

On remarquera sur cette photo le cône hélice qui sera utilisé lorsque le pilotage sera maitrisé... en attendant, on voit aussi le prop-saver.

(parler ici des tests avec le wattmeter)

Hélices:

(présenter les autres hélices, propsaver et embout collet vs vis)

Une fois que le pilotage sera maitrisé, j'envisage d'utiliser des hélices en bois...

 

Servos:

Les 4 servos sont des HXT900 de chez HK:

Servos HXT900

 

Taille: 21x12x22 mm
Voltage : 3v ~ 6v
Poids: 9g / 0.32oz
Vitesse: 0.12 sec/60(4.8V)
Force: 1.6 kg-cm

Remarquons sur cette photo que ce servo est équipé d'une rallonge, c'est l'un des deux servos qui iront pour les ailerons.

Contrôleur:

Le contrôleur choisi est capable d'encaisser 40A en continu et 55A en pointe, donc il est bien dimensionné par rapport à ce que va demander le moteur.
On le voit ci-dessous en test d'implantation:

Contrôleur turnigy plush 40A

Cont Current: 40A
Burst Current: 55A
BEC Mode: Linear
BEC : 5v / 3A
Lipo Cells: 2-6
NiMH : 5-18
Poids: 33g
Taille: 55x28x13mm

Récepteur:

Le récepteur choisi est un corona RP8D1 40Mhz à synthèse de fréquence, que l'on peut voir ci-dessous lors d'un essai d'implantation:

 Récepteur corona

le mien est un 8 voies qui ne semble plus exister chez HK, remplacé par un 9 voies.

J'ai un problème avec lui, lorsqu'il est branché, les servos frétillent.
Une multitude de tests effectués après, j'ai décidé de changer pour un corona 9 voies en 41, on verra bien si c'est une série ou juste le mien qui pose problème.

Batteries:

Pour emmener tout ça, j'ai choisi un accu 3S 20C Lipo de 3000mAh, afin d'avoir, je l'espère, une bonne autonomie:

en fait, j'en ai acheté 2, parce que je pense qu'on est gourmand quand on vole et qu'il faut quand-même un peu de réserve...

 

Montage

J'ai commencé par coller les commandes. D'abord on vérifie leur taille, pour moi elles étaient ok.
Ensuite, j'ai inséré une petite gaine dans une grosse, puis une CAP (corde à piano) fournie pour tester le tout, ok.

Ensuite il faut coller la grosse gaine extérieure, sans coller la petite à l'intérieur, qui doit pouvoir  coulisser.

première boulette: lors du  collage de la grosse gaine extérieure, j'ai laissé la petite gaine dedans, ainsi que la CAP. La petite gaine s'est fixée avec la grosse, de la colle a du passer et voilà... enfin, j'espère que ça n'est pas génant, je n'ai pas senti de point dur pour cette commande:

Gemini Gaine de commande

Pour l'autre côté, j'ai pris mes devants en présentant uniquement la grosse gaine dans son emplacement, ainsi elle s'est bien collée toute seule:

Gemini Gaine de commande

 

J'en ai profité pour coller les servos en place à l'aide de colle chaude, une goutte sur chaque emplacement des vis à la place des vis, un peu autour des servos. Rien dessous, les emplacements sont à peine trop petits, donc je les ai un peu agrandi au cutter, puis j'ai rentré en force les servos.

Ainsi, en cas de problème, je fais sauter la colle chaude avec un cutter et je peux sortir le servo défectueux.

Notez au passage comment je fais tenir les fils des servos dans le fuselage:

je mets un scotch double-face contre le fuselage, j'enlève la seconde protection puis je colle les fils dessus. Ensuite, je remets une couche de double-face, ça tient bien sans être définitf non plus.

 J'ai retaillé les bras de servo pour qu'ils ne frottent pas contre le fuselage dans leur logement.

Renforts moteur:

J'ai trouvé beaucoup de monde disant que le gemini a tendance à vibrer à forte puissance. Pour éviter ce problème, certains conseillent de fixer un longeron de renfort sur les fixations du moteur, mais il gène ensuite pour rentrer un accu.

J'ai décidé de percer à proximité du moteur deux emplacements pour deux longerons faits d'un jonc de carbone récupéré dans un vieux cerf-volant:

 

sur cette photo dessous, on voit les longerons:

 J'espère que ça sera suffisant.

Il faut donc ensuite coller les supports moteur fortement, en les maintenant en place avec des pinces le temps que ça prenne bien.

Je l'ai fait avec la glue, ça a l'air de bien tenir, on verra :-)

 

Clipsez puis collez à leur place les écrous qui serviront à fixer les ailes:

 

 

collez les pièces qui serviront à maintenir la verrière et le capot moteur:

 

sur la photo suivante, on voit donc le support moteur collé en place, ainsi qu'une agraphe:

Implantation des composants

j'ai pris du temps pour essayer différentes manières d'installer tous les composants dans le fuselage, pour que tout soit facilement accessible et démontable.

Le récepteur est collé au velcro juste sous l'emplacement de la verrière:

 

l'antenne passe dans des petits trous que j'ai faits pour ressortir à l'extérieur par derrière:

 

Le contrôleur m'a fait galérer un peu. Au départ, j'ai voulu le mettre prêt du moteur, mais ensuite ma batterie ne rentrait pas.

J'ai donc rallongé les fils du contrôleur pour pouvoir le mettre avec du velcro contre un flanc du fuselage au niveau du capot moteur, vertical:

Ainsi, je peux passer ma batterie, connecter les câbles sans problème, et si le contrôleur chauffe trop par ici, je laisserai le capot moteur ouvert...

Au final, ça donne ça:

 

Malheureusement, ou heureusement, lors d'un ultime essai avant collage, je m'aperçois que je ne peux pas connecter le controleur au moteur, les renforts me gènent...

Je décide donc de mettre les rallonges côté moteur cette fois.

Je confectionne une rallonge:

 

un fil, on soude les connecteurs mâle et femelle, un morceau de gaine thermo et c'est parti, on voit la rallonge noire prête, avec sa gaine thermo pas complètement rétrécie, ce qui permet ensuite de la bouger, elle remonte pour protéger la connexion, c'est démontable et ça tient!

On voit la gaine thermo ci-dessous remontée une fois la connexion effectuée.

au final, ça donne ça côté moteur, le jaune (repéré par du marqueur vert, j'ai pas de thermo jaune) paré pour être recouvert:

et ça côté contrôleur:

 

 

J'utilise encore une fois la technique du double-face pour fixer les fils, et pour ne pas que ça colle aux doigts lorsque j'appuie pour bien coller, j'utilise une chute de protection du double-face comme ceci:

 

Je recouvrirai les fils contrôleur vers moteur lorsque tout sera en place, avant de fair des essais moteur.

Voici le résultat espéré avec l'accu et le moteur posés pour voir
(c'était avant l'inversion des rallonges, le résultat est le même, les câbles moteur sont plus longs, c'est tout):

j'ai même de la marge pour jouer sur le centrage avec la batterie, quelques petits centimètres...

notez au passage pourquoi j'ai rallongé les fils côté moteur au final...

Collage du fuselage:

Je choisis le fuselage le plus chargé en équipements (équipements que j'enlève au passage, on pourra les installer ensuite sur leur velcro).
Je marque avec un marqueur fin des points pour repérer les surfaces à encoller, afin de ne pas en oublier :-)

J'applique du scotch de protection de peintre sur l'autre fuselage afin de pouvoir maintenir le collage serré.
Avant de coller, je joins les deux coquilles et je les scotche:

Ensuite je déscotche en laissant le scotch sur le demi-fuselage qui ne sera pas encollé:

J'applique la colle sans excès, puis je joins les deux coquilles en serrant et en replaçant le scotch qui va maintenir tout ça en place un moment.

 

Voilà, un dernier contrôle... DAMNED!!! j'ai oublié de mettre les longerons, comme boulette y peut pas y avoir pire, quel C..

Bon, après quelques minutes de réflexion intense, je décide de les passer par un côté en faisant un petit trou pour chaque longeron, comme ceci:

c'est pas cool mais c'est la seule solution.

J'encolle bien les trous et le longeron, je mets en place et hop, je tiens serré un moment et ça prend bien:

et voilà, cette fois c'est la bonne.

 

La verrière:

j'ai décidé de faire la version demi verrière afin de pouvoir retirer facilement celle-ci pour avoir accès au récepteur rapidement:

Premièrement, repérage:

 

et deuxièmement, coupage aux ciseaux:

 

Ensuite, ne pas oublier de coller le tableau de bord fourni sur la planche autocollants avant de coller la verrière.

Les empennages:

on va passer à la mise en place et au collage des empennages, direction et profondeur... travail délicat car il faut bien être d'équerre partout, mais les emplacements sont bien préparés et le travail est assez simple.

Tout d'abord, il faut coller les guignols avec leur domino sur chaque gouverne. Il faut que le domino puisse tourner librement mais il faut qu'il soit bien vissé sur le guignol.
Pour ce faire, j'ai d'abord vissé le domino sur son guignol et je me suis aperçu que du coup il n'était plus possible qu'il tourne!
J'ai donc décidé de poncer un peu le guignol afin de réduire son épaisseur à l'endroit où le domino se visse,

et du coup, même en serrant très fort, le domino peut tourner sur lui-même.
Une fois vissé, il faut sécuriser absolument l'écrou avec un point de colle.

Ensuite essai à blanc de la mise en place de la profondeur, mesure avec un mètre de couturière si la distance entre le bout de la profondeur à gauche et l'axe moteur et l'autre côté à droite est égale, puis collage:

Voilà la profondeur mise en place et collée:

 

Pour la direction, il faut au préalable mettre en place la roulette de queue, franchement c'est pas de la tarte pour un débutant comme moi, et j'ai bien suivi les indications donnés par bungymania (cf lien en haut de l'article).

Plier la CAP pour qu'elle tienne bien etc, voir bungymania donc, et au final voilà ce que ça donne:

Toujours la même technique pour que le domino puisse tourner tout en étant bien vissé quand-même, le ponçage léger (attention hein!) du guignol.

Montage à blanc de la direction, vérification (mise en croix) que tout est correct. Je mesure avec le mètre de couturière du haut de la direction au bout gauche de la profondeur, puis droite, et ça doit correspondre.

C'est ok, je passe au collage, puis voilà:

 

Collage du hauban central:

opération facile celle-là, ça repose :-)

bien suivre la notice et voilà le résultat:

Décoration:

si vous avez décidé d'utiliser la planche d'autocollants fournie, c'est le moment de mettre en place cette déco.

C'est assez facile, je commence par les petits bouts car je n'ai jamais fait. Le coup de main vient assez vite.

Découper les autocollants à raz, enlever le papier et commencer à coller d'un côté, en appuyant et frottant avec un chiffon  en allant de l'autre côté.
Pour les petites pièces c'est simple, le fuselage demande de repérer les trous des servos d'ailerons, donc un montage à blanc encore une fois avant de passer au collage. J'ai comencé par enlever un petit morceau de papier puis j'applique avec le chiffon et je progresse jusqu'à l'autre côté, normalement ça le fait bien.

Malheureusement pour moi, j'ai d'abord collé les haubans sur l'aile supérieure, avant de commencer la déco...

Collage des haubans sur l'aile supérieure:

on commence par un montage à blanc. Il faut être très attentif à l'ordre et le sns des haubans de côté. Ils sont repérés par une lettre:
R pour right, et L pour left. La lettre se met à l'intérieur, vers le fuselage:

 

vous le voyez le R ? il doit donner côté fuselage.
Ainsi, l'aile inférieure et légèrement en retrait par rapport à l'aile supérieure:

 

Avant de passer au  collage des haubans, il faut découper les ailerons pour qu'ils deviennent mobiles.
Avec un cutter, couper comme ceci:

 

Ensuite, actionner plusieurs fois l'aileron pour qu'il s'assouplisse, poncer là où l'on a découpé au cutter pour faire propre, et voilà.

ATTENTION: finalement, cette opération doit être réalisée plutôt plus tard, une fois les ailes collées entre-elles et la cap qui relie les ailerons hauts et bas entre eux posée. Ainsi, on est sûr d'avoir les ailerons bien parallèles lorsqu'on les relie par la CAP, on ne découpe définitivement qu'après.

Enfin, ne pas oublier de présenter dans son logement le tube blanc qui sert à renforcer l'aile haute. J'ai mis de la colle dans le logement, puis j'ai mis le tube blanc en forcçant un peu, puis j'ai essuyé le surplus de colle.

On peut maintenant coller les haubans, attention à être méthodique, bien placer de chaque côté le bon hauban, sans mélange... mettre de la colle partout où il y a des surfaces en contact, coller, vérifer, serrer un peu si nécessaire en attendant que ça prenne, et voilà.

Tests motorisation

A partir de là, j'ai fait une petite pose dans le montage afin de vérifier un peu le montage de l'hélice sur l'axe du moteur. J'en profite pour faire quelques tests de puissance grâce à mon banc de tests de motorisations électriques.

Voilà l'installation, hélice APC 11x5.5  et pince hélice à collet:

et cône gemini en place, ainsi que la protection:

 

Franchement, cette protection, efficace, un jour que je teste l'inversion des voies de ma radio, malencontreusement je le fais sur la voie 1, celle des gaz, le moteur se met à fond brutalement, le pince hélice que je n'avais pas assez serré s'arrache avec ma belle hélice en bois qui éclate contre le grillage, j'étais juste à côté, quelle chance!!! prudence donc avec les tests, bien se mettre derrière si pas de protection.

Dommage pour ma plus belle hélice en bois:

les deux bouts éclatés.

Bref, on continue:

J'allume la radio et je connecte l'accu au wattmeter qui est lui-même connecté au contrôleur, lui-même au  moteur etc.

Au repos, j'ai ceci:

 

aux tiers de gaz, c'est comme ça:

 

enfin, pleins gaz:

 

C'est pas énorme je trouve, mais l'accu utilisé n'est pas chargé à fond je pense, il m'a servi plusieurs fois sans que je le recharge... enfin bon, on verra bien.

 

Suite du Montage

passons à l'articulation des ailerons.

D'abord, je colle les petits guignols qui servent à joindre les ailerons supérieurs et i nférieurs.

Sur l'aile inférieure, je colle donc les guignols avec le gros trou à l'extérieur:

 

puis je colle les guignols identiques sur l'aile supérieure.

Mais attention, encore une boulette, dans la précipitation, et bien que j'aie lu maintes fois les conseils avisés des différents sites indiqués en haut de ce post, j'ai collé ces guignols avec le gros trou à l'extérieur alors qu'il fallait coller avec le petiti trou à l'extérieur!

Mince, et rien à faire là!

Bon, le petit trou, c'est pour qu'il n'y ait pas de jeu ensuite quand on va mettre la CAP qui joint les deux ailerons, donc j'ai décidé de coller de la gaine thermo pour éviter le jeu, comme ceci:

et là, pas de jeu non plus, donc je pense que ça fera l'affaire.

Pose des servos d'aileron:

les servos choisis, des HXT900, sont un peu plus grands que ceux prévus par multiplex:

il faut donc retailler légèrement les puits de servos partout où ça bloque pour qu'ils entrent juste:

Ensuite, faire courir les fils dans le logment prévu, puis traverser l'aile, bien regarder, il y a un préperçage pas évident à voir.

Pour que mes fils de servos puissent monter jusqu'au récepteur, il a fallu que je mette des rallonges de 15cm, en fait il ne manquait que quelques centimètres, mais je n'ai que ces rallonges là sous la main.

Voilà ce que ça donne:

on passe d'abord les fils des servos puis on monte les rallonges.

Ensuite, un montage à blanc d'un servo d'aileron pour voir ce que ça donne cette fois:

noter la position du domino du guignol d'aileron pour que la CAP ne force pas.

 ( à suivre, construction en cours Juin 2011)

Pilote

comme j'ai choisi une verrière ouverte, j'espère mettre un pilote avec une écharpe au vent...
En attendant, les enfants ont choisi pour moi:

 

vous voyez mal? on dirait un monstre! c'est un pokemon, il veut faire son baptême de l'air le bougre :-)

Premiers vols

mes premiers vols se dérouleront sur ce terrain:

la piste en dur est en piteux état:

(photo de la piste)

et c'est une "tourne à droite" avec laquelle je ne me sens pas très à l'aise. Sur cette image googlemaps on voit mal mais la piste est en haut d'une bute, les arbres autour sont sur la crête eux-aussi, ce qui fait que l'approche se fait par les champs bien sûr et ça "monte"...
L'approche se fera donc via un L à droite le long des arbres, ça va pas être de la tarte ahahah.